Secrétariat pour la Justice Sociale et l'Écologie de la Compagnie de Jésus

Headlines 2013-07

                                                      FRA 29 juillet 2013

...pour échanger les nouvelles de justice sociale et d'écologie, stimuler les contacts, 
partager la spiritualité et promouvoir le travail en réseau...

Salutations

Que St Ignace nous aide à devenir

Amis dans le Seigneur

Amis des pauvres et

Serviteurs de la mission du Christ

dans le monde d'aujourd'hui.

Nous vous souhaitons une bonne et heureuse fête de St Ignace!

 

Récit

Apprendre des compagnons

Bonfim est une petite ville à la frontière du Brésil et de la Guyane anglaise, dans l'état de Roraima, Brésil. Les jésuites sont installés là, et nous apprenons à travailler avec les pauvres depuis cinq ans. La moitié de la population de la ville (15,000 habitants) est autochtone, en majorité Wapixana, et à un moindre degré Macuxi ; l'autre moitié est à moitié autochtone également, mais elle ne se reconnaît pas comme telle : cela ne l'intéresse, ni ne lui convient, et elle ne le veut pas. Le dernier quart de la population est composé d'immigrants de plusieurs états du Brésil, qui se sont installés ici depuis que Roraima est devenu un « territoire » : des pauvres qui sont venus tenter leur chance dans le nord du pays.

 

Nous vivons dans une ville qui souffre de toutes les maladies endémiques de l'état brésilien : corruption, népotisme, colonialisme, clientélisme, opportunisme, inefficacité (bien qu'elle possède des ressources) à tous les niveaux : éducation, santé, administration, contrôle public, chômage, et. Comme si le nom donné au village « Bonfim » ne fut rien de plus qu'une stratégie de distraction pour nier la réalité et pouvoir survivre dans des terres arides, et surtout appauvries.

 

Je suis arrivé dans ce village en janvier 2011 après avoir quitté mon service en tant que Supérieur régional de l'Amazonie. J'ai rencontré un compagnon jésuite qui avait déjà travaillé à Timor Leste (P.Horié) et un mois plus tard, il en arriva un autre qui avait de nombreuses années d'expérience à Cuba et au Mozambique (P.Urbanao). J'étais celui qui en savait le moins : et j'eus la chance d'être accueilli par les communautés indigènes et métisses qui m'ont rendu heureux, puis j'effectuais mon sacerdoce durant ces 18 mois, avec ces deux compagnons jésuites qui m'ont donné un témoignage merveilleux de générosité, de courage et d'engagement à leur vocation.

 

Au bout d'un an de vie partagée et de service commun dans la région nous avons décidé de diviser notre petite communauté, et à l'arrivée d'un autre compagnon jésuite du Paraguay, deux d'entre eux allèrent vivre dans une des malocas (communautés) autochtones qui composent la Région Sierra de la Luna (dont s'occupent les Hijas de la Caridad et les jésuites) ; pendant ce temps nous avons continué à servir les Églises de la paroisse municipale et trois autres villes (en plus d'aider dans la pastorale universitaire de la capitale de l'état et dans d'autres ministères). Horié et Urbano sont à 'Moscou' (le nom de la maloca autochtone où ils vivent) depuis le mois de mars : ils vivent parmi les autochtones dans une maison extrêmement simple comme vous pouvez vous l'imaginer, et mangent avec eux : peu ou mal, et jusqu'à maintenant sans électricité, et commencent à établir des relations horizontales avec les membres de la communauté, en participant à leurs assemblées et aux travaux communautaires, ils voyagent (quand l'hiver le permet) le plus souvent en « autobus » ou en voitures collectives. La seule chose qui les distingue du reste des autochtones de la communauté c'est la voiture (une camionnette) dont ils disposent pour pouvoir rendre visite aux autres 21 communautés.

 

Il y a environ deux semaines, nous sommes allés leur rendre visite avec l'évêque du diocèse, Don Roque Paloschi, et avec Doña Katia, membre de la communauté de Bonfim et cuisinière chez nous. Nous leur avons apporté en cadeau un vieux frigidaire qui pour l'instant leur sert à conserver de la nourriture (comme un garde-manger) jusqu'au moment où ils seront branchés sur l'électricité. Nous avions également pour eux, des pâtisseries, du pain, des conserves, du café et des récipients pour cuisiner. Ils étaient heureux : comme des personnes qui trouvent la perle qu'ils attendaient et qu'ils ne veulent perdre : sainte pauvreté, « mur de la religion » comme disait Saint Ignace si éloignée et tellement rationalisée dans tous nos services apostoliques.

 

À ces deux compagnons, qui peut-être ne sauront jamais que je les ai mentionnés dans cette histoire, je veux rendre hommage (car ils en ont besoin), et leur exprimer ma gratitude sincère. Que Dieu m'accorde la même générosité et qu'il nous donne d'autres compagnons comme eux.

 

Roberto Jaramillo SJ

 

Nouvelles en bref

 

Afrique- Le centres sociaux jésuites préparent un plan d'action commun

La plupart des pays africains, bien que riches en ressources naturelles,  sont parmi les pays les plus pauvres de la planète. C'est avec ce contexte en tête  que les centres sociaux jésuites africains (JASCNET) ont organisé  un séminaire de trois jours  sur la gouvernance des ressources naturelles. La rencontre c'est passé du 19 au 23 juin au centre Arrupe à Lumbashi en République démocratique du Congo; huit centres sociaux jésuites y participaient ainsi que leurs partenaires. La formation visait à aider les délégués à développer une meilleure compréhension des enjeux actuels de la gouvernance des ressources naturelles en Afrique. Les participants ont identifié les défis principaux et formé des groupes de travail sur les questions des ressources minières, du pétrole, de la terre,  de l'environnement et de l'eau. Lisez davantage...

 

L'apostolat social de CPAL demande qu'on renforce  les  réseaux

Du 16 au 22 juin dernier, les directeurs des centres sociaux ainsi que les coordonateurs sociaux pour les Provinces d'Amérique latine se sont rassemblés à Puente Grande au Mexique à l'occasion de leur rencontre annuelle. Ils ont pris le temps de prier, échanger ensemble et de visiter certaines des activités sociales mises sur pied par les Jésuites  au Mexique. À la fin de la rencontre, ils ont décidés  a) de renforcer les réseaux existants (pour les immigrants, les centre sociaux, le ministère autochtone et l'écologie); b) de mettre en place une plus grande collaboration avec les universités et d'appuyer les réseaux de plaidoyer ignacien au niveau international; c) de chercher des moyens de réfléchir à et d'exprimer  une prise de position concernant le modèle d'extraction des ressources naturelles qui se répand à travers le monde ainsi que sur la violence et la construction de la paix avec  les jeunes au centre des préoccupations. La rencontre  a pris fin en disant un aurevoir à Alfredo Ferro qui a été le coordonnateur social  pour la Conférence au cours des 6 dernières années et qui est maintenant envoyé en Amazonie, et en accueillant Roberto Jaramillo qui le remplacera en tant que coordonnateur de l'apostolat social.

 

Asie Pacifique - L'apostolat social dit que « la collaboration est notre salut »

La rencontre annuelle de l'apostolat social de JCAP a eu lieu à Yogyakarta en Indonésie, du 24  au 28 juin 2013; celle-ci avait pour thème la collaboration. Quarante personnes  provenant de tous les coins de la Conférence et de l'extérieur  y ont participé, y compris Mark Raper SJ, président de la Conférence. Outre les éléments sur la collaboration, les participants ont partagé sur leurs propres exemples de collaboration dans les différents pays, y compris l'initiative GIAN. Lors de la session de planification, les participants ont été en mesure d'identifier de multiples possibilités de collaboration  au sein de la Conférence, particulièrement en ce qui concerne les deux priorités de CJAP, soit l'écologie  et l'immigration. Entre autres choses, le projet Mékong est ressorti très fortement lors des discussions, de même qu'une éventuelle banque de données sur l'ensemble de l'apostolat social de la Conférence. La bonne volonté évidente tout au long de la rencontre a contribué à marquer la transition du rôle de coordonnateur de l'apostolat social, de Denis Kim SJ  à Benny Juliawan SJ.

 

Inde - ISI Bangalore célèbre son jubilée d'or

Institut social indien de Bangalore en Inde a célébré son jubilée d'or le 12 juillet 2013. La journée a été marquée par l'allocution spéciale de Mme Teesta Setalvad,  une activiste reconnue  pour la défense des  droits humains; son allocution portait sur « Le dilemme de la République : principes constitutionnels versus la le majoritarianisme ». L'institut, fondé sous le leadership inspirant du Père Henry Volken SJ, a débuté en 1963 comme un centre de formation pour l'institut social indien de Delhi. Aujourd'hui, l'institut  est engagé dans la formation, la recherche, la publication et le plaidoyer en faveur des plus marginalisés. Notre idéologie fondamentale, nos habiletés analytiques et notre engagement auprès des plus marginaux à travers le pays, de concert avec notre expertise sur les questions des  droits humains, de l'équité des sexes, des questions sur les moyens de subsistance, la sécularisation et l'écologie nous confère un caractère  unique.  Nos groupes prioritaires sont les Dalits, les peuples autochtones, les basses castes ainsi que les pauvres au plan économique; ceux-ci constituent presque 30% de la population indienne. Lisez davantage...

 

États-Unis d'Amérique - La Conférence jésuite appuie et cherche à améliorer le projet de loi sur l'immigration

Le 27 juin dernier, le sénat américain a adopté à  68 voix contre 32 le projet de loi  S.744, le Border Security, Economic Opportunity, and Immigration Modernization Act of 2013. Malgré le fait que ce projet de loi offre un moyen  aux sans papier de devenir citoyens, il militarise drastiquement la frontière américano-mexicaine et ne met pas en place des mesures visant à assurer le traitement humain des immigrants. La Conférence jésuite américaine continue de plaider en faveur d'une réforme exhaustive et humaine de l'immigration. Prenez connaissance de notre déclaration sur l'adoption de S.744. Lisez davantage...

 

Australie - L'entrepreneuriat d'affaires pour les Afro-australiens

Un programme d'emploi innovateur  appelé : Programme d'inclusion des Afro-australiens a été mis sur pied par les Services sociaux jésuites d'Australie en collaboration avec la Banque nationale d'Australie, laquelle offre de l'expérience de travail rémunéré pour les personnes provenant des communautés africaines établies en Australie. Le 14 juin, lors d'un événement prenant place à Melbourne pour souligner le recrutement du 100ième participant, le directeur des  Services  sociaux jésuite, Julie Edwards, a dit : « Ceci est un bel exemple qui illustre comment le monde des affaires et les communautés peuvent travailler ensemble pour surmonter un désavantage et construire une société plus équitable. Quatre vingt six pourcent des personnes qui ont complété leur expérience de travail rémunéré, via ce programme, ont décroché un emploi subséquent. Ceci constitue un accomplissement remarquable qui devrait s'inscrire à travers nos communautés d'affaires, » Lisez davantage...

 

Vatican - Le Pape à Lampedusa : « Seigneur,  Pardonne-nous  notre indifférence » 

Le Pape François a voyagé le 8 juillet dernier vers la  petite île sicilienne de Lampedusa. Il a déposé une couronne de fleurs sur la mer en mémoire des milliers d'immigrants qui sont morts en tentant de rejoindre l'Italie à partir des côtes africaines. Il a rencontré plusieurs immigrants et les a remerciés pour leur accueil. Il a dit : «  La culture de la richesse  nous tourne vers nous-mêmes, nous rend insensibles aux cris des autres et   nous enferme dans des bulles de savons, magnifiques peut-être, mais  qui en soi ne sont rien sinon des illusions  de futilité, de ce qui n'est que de passage et qui  apportent avec elles  l'indifférence envers les autres, et jusqu'à une mondialisation de l'indifférence.»  Il ajoute : «  Dans ce monde de mondialisation, nous en sommes arrivés à la mondialisation de l'indifférence. Nous sommes habitués à la souffrance des autres, cela ne nous concerne pas, ce n'est pas de nos affaires. » Lisez davantage...